Esprits de la Nature

| April 17, 2011 | 0 Comments

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/11/d41933035/htdocs/francophonie/wp-content/plugins/q-and-a/inc/functions.php on line 252

Copyright © 1996 The Circle of Ostara
Publié avec l’aimable permission du Circle of Ostara.
Cet article ne doit pas être publié ou reproduit,
complètement ou partiellement, sans leur autorisation expresse et écrite.

Nos ancêtres païens et les peuples païens de toutes races estimaient que toutes les choses sur Terre entraînaient la vie. Les arbres et les plantes, les cristaux et les pierres, les ruisseaux et les sources d’eau, les montagnes, les îles, les animaux et les êtres humains, tous étaient perçus comme des individus vivants et conscients, capables de pensées, de mouvements et d’interactions entre eux. En tant que païens modernes, vivant dans un monde apparemment dominé par le matérialisme, nous avons néanmoins conclu par l’étude et par expérience, que ces croyances fustigées par le judéo-christianisme et la science matérialiste comme des balivernes naïves et superstitieuses, sont tout à fait correctes. Peut-être que cette croyance peut être appelée néo-animisme, mais nous nous considérons comme animistes simplement; nos croyances ne diffèrent de manière substantielle en rien de celles tenues par les Maîtres du Savoir de l’époque païenne.

Cette croyance que «l’esprit» est une partie intégrante de toute “matière” est en opposition fondamentale avec le dogme chrétien qui prétend que seuls les êtres humains ont une âme, que non seulement les rochers et le sol, les cristaux et les pierres, n’ont pas «d’esprit», mais également qu’aucun animal ou végétale ne possède une telle chose. Toutes sont considérées comme de simples constructions de la matière, créées par «Dieu» et consacrées à l’homme.

Un savant moderne vous dira que les animaux – les chiens et les chats, par exemple – ne sont que des machines, des paquets de réflexes, qu’ils ne peuvent ni penser ni raisonner, qu’ils n’ont pas de sentiments , qu’ils sont incapables de comprendre et qu’ils se contentent de réagir aux stimuli. Vous mettez votre argent dans la machine et une barre de chocolat en sort ! De tels scientifiques – Pavlov ou Skinner – devraient être condamnés à vivre pendant un mois en termes d’intimité avec des animaux “domestiques”. Ils réaliseraient rapidement leurs erreurs. Toute personne qui observe réellement et objectivement le comportement des animaux dans un environnement libre se rendra compte que non seulement ils pensent, mais qu’ils ont des émotions et qu’ils souffrent tout autant que les êtres humains. Dans la nature, lorsque des animaux tels que les tigres ou les loups sont comparés à l’homme, ils ne sont pas son égal, mais bien supérieurs. De tels animaux ne devraient jamais être considérés comme stupides ou incapables de penser. Dans leur environnement naturel, ce sont des créatures parfaites en esprit et en intelligence.

Il n’est pas difficile pour la plupart des gens d’accepter que les animaux aient une intelligence et des émotions. Mais quand est-il des plantes, des pierres et des cours d’eau ? Il est plus difficile pour une personne émergeant du dogme matérialiste d’y croire. Nous voyons le cosmos, la toile du Wyrd, comme un modèle d’énergie infinie, et au sein de ce cosmos vivant la matière est de l’énergie organisée, de l’énergie qui vibre dans une certaine bande de fréquences et qui produit son propre modèle. L’ensemble du monde matériel est vibrant d’énergie et la force qui l’organise, c’est la force de l’esprit qui est la force de la vie. Toute matière est un esprit vivant et chaque caillou sur le bord de la mer, chaque grain de sable, en est infusé. Sans cette force organisatrice de la vie, la matière deviendrait instable, se désintégrerait, retournerai à la substance originelle.

Cet afflux de force vitale n’est pas un mouvement automatique de “particules d’énergie”. C’est l’intelligence manifeste de l’esprit cosmique. Comme les multiples formes qu’elle génère dans le monde matériel, elle est aussi l’expression d’un modèle de floraison et elle se manifeste dans la forme individuelle. Nous nous considérons comme des êtres «vêtus de chair», mais ce vêtement n’est pas un artefact qui nous est donné par une source extérieure, bien que les instructions de sa création peuvent avoir été transmises par nos parents. Ce vêtement charnel est généré en continu par notre esprit. Si nous laissons le corps matériel rompre ses connections avec lui, il commence à se désintégrer, à se briser, et avec l’aide des autres formes de vie il sera bientôt de retour à la matrice de la création.

Nos ancêtres avaient raison de voir toutes les formes organisées de la matière comme des êtres vivants, des êtres imprégnés de force de vie et générés par l’esprit. Ce n’est qu’après des siècles d’ignorance auto-imposée, que nous commençons à présent à retrouver cette vieille connaissance, même dans les domaines de la science semi-orthodoxes. Des expériences menées par des personnes telles que Clive Backster (voir des livres tels que The Secret Life of Plants et Supernature) ont montré que non seulement les plantes communiquent les unes avec les autres et avec les êtres humains, mais qu’elles peuvent haïr ou aimer, se souvenir et reconnaître ses amis et ses ennemis. La conscience semble être une propriété de la vie elle-même. Les plantes sont perçues comme disposant d’une individualité, répondant à la musique, se faisant des amis avec les gens, répondant avec joie quand leur ami rentre à la maison. Il est démontré que les plantes peuvent mourir de solitude. Elles sont des expressions vitales de la force de vie et des êtres d’esprit, générés par l’esprit tout comme nous.

Mais les plantes sont « vivantes » au sens orthodoxe. Qu’en est-il des pierres et des cristaux, des structures minérales ? Ils ne semblent pas se déplacer ou se développer même si la formation de cristaux peut être regardée comme une sorte de reproduction. Les grands rochers se tiennent sur une colline de siècle en siècle et ils ne semblent jamais se déplacer ou respirer ni ne manifester aucun des signes de ce que nous sommes habitués à appeler vie. Et pourtant, nous affirmons que les pierres sont vivantes, que ce sont des êtres imprégnés d’esprit – et certains d’entre eux sont de puissants esprits en plus. Notre autorité c’est le folklore, les “contes de bonnes femmes”, ces contes de bonnes femmes qui « gardent ce qui était autrefois nécessaire de savoir pour les sages ». De vieux contes et de vieilles histoires de nains vivant dans des «salles de pierre» comme si ils étaient l’esprit de la pierre elle-même. Des histoires de pierres d’où des voix et des prophéties se font entendre, des pierres qui deviennent jeunes filles, des chevaliers ou des vieilles femmes à certaines périodes de l’année.

Nos ancêtres vénéraient les pierres, les pierres naturelles non travaillées par l’homme. Les cercles de pierres et les ellipses dispersés d’un bout à l’autre de l’Europe du Nord le confirment amplement. Les pierres sont des entités puissantes. Allez dans des endroits sauvages, pas nécessairement là où il existe des cercles de pierres et certainement pas dans ces endroits qui ont été transformés en attractions touristiques, mais en des lieux où de grands rochers se tiennent isolés ou entassés sur la Terre. Prenez avec vous votre intuition et votre imagination et écoutez les. Vous entendrez les chants profonds qu’ils chantent pour la Terre.

Toutes les formes de vie, animale, végétale et minérale, ont des “corps esprits”, ce qu’on appelle l’aura, une émanation de la force vitale. Ces « corps esprits » peuvent être vus par des yeux entraînés et naturellement, par certaines personnes qui en ont le talent. Ces corps de lumière vibrent à des niveaux en dehors des niveaux « normaux ». Il y a des techniques pour améliorer votre capacité à voir ces « corps esprits », les « corps esprits » des animaux, des plantes et des pierres – les esprits qui vivent dans l’eau courante. Ce sont des esprits de la nature en ce sens que ce sont des esprits d’êtres naturels, tout comme nous le sommes nous-mêmes. Mais il y a d’autres êtres qui vivent dans la nature, qui ont un lien étroit avec le monde naturel et qui sont des habitants des royaumes de l’existence que nous avons appelé Asgard et Niflheim. Des histoires fantasques, généralement d’origine relativement récente, ont appelé les esprits des plantes et des arbres, les esprits de l’eau, «elfes» et «fées», mais ils ne sont pas plus des elfes ou des fées que nous le sommes nous-mêmes. Nous considérerons ces autres esprits de la nature dans notre prochain article.

Tags: , , , , ,

Category: DEITES

Comments (0)

Trackback URL | Comments RSS Feed

There are no comments yet. Why not be the first to speak your mind.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.