Les Esprits de la Nature et Nos Traditions

| February 24, 2014 | 0 Comments
Les Esprits de la Nature et Nos Traditions
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/11/d41933035/htdocs/francophonie/wp-content/plugins/q-and-a/inc/functions.php on line 252

Par Juliegh Howard-Hobson AOR

La fidélité et l’attention qui furent autrefois portées aux relations avec les esprits de la Nature sont souvent sous-évaluées dans beaucoup d’écrits traitant des traditions nord-européennes. Pourtant, ce sont ces entités (disirs, elfes, esprits du foyer et de la Nature, lutins) qui renforcent activement, et ce mieux encore que ne le font nos ancêtres et nos dieux, notre lien vital, notre connexion divine à Nerthus, la Terre sur laquelle nous vivons jour et nuit jusqu’à l’heure de notre départ final. Ce sont avec ces esprits que nous passons la plupart de notre temps, que nous en soyons conscients ou non.

Partie intégrante de notre monde, il est essentiel qu’ils participent à notre vie quotidienne de manière effective, à la fois dans leur intérêt (car ils sont attachés à la vie du peuple) et pour la tradition que nous suivons (tout ce que nous accomplissons pour honorer notre mode de vie renforce notre Sainte Nation).

Les créatures surnaturelles, comme tous les êtres, sont attirées par certaines stimulations et repoussées par d’autres. Le bruit, la violence (en particulier si le sang est versé), la destruction de leur milieu naturel au point qu’il n’y ait plus d’espace sauvage à proximité, les repoussent loin des habitations humaines. Et comme notre monde moderne a tendance à contenir une certaine proportion de chacune de ces nuisances (autoroutes, télévisions, zones urbaines, usines, criminalité, musique bruyante, parkings géants de supermarchés…), il est probable que pour beaucoup d’entre nous, nous aurons à attirer les esprits de la Nature à nous, plutôt qu’aller les honorer où ils se trouvent encore.

Beaucoup parmi vous ont probablement ressenti le manque d’âme des endroits dans lesquels nous vaquons à nos occupations quotidiennes. C’est parce qu’ils ont été « déselfisés » (c’est-à-dire ruinés et dégradés) et que les créatures surnaturelles les ont quittés.

Il est désormais de notre devoir de récupérer une part de l’âme de notre monde et de notre peuple, et de faire en sorte que certains espaces soient à nouveau dignes de les accueillir. Le fait que certains d’entre nous vivent dans le Vinland, et non dans les terres d’Odal, n’a aucune espèce d’importance pour ces entités, car elles nous restent attachées et traversent les lignées générationnelles jusqu’à nous ; nous attirerons donc à nouveau celles qui nous apprécient.

Même si vous habitez un appartement situé à proximité d’une autoroute et jouxtant une caserne de pompiers, vous pouvez tout de même attirer des esprits de la nature chez vous (bien que dans ce cas précis, ce sera difficile). Ne vous inquiétez pas trop si vous attirez des créatures « non désirées » ; car leur mauvaise réputation vient en premier lieu de la méfiance que les chrétiens ont pour toute créature non humaine, la deuxième cause provient tout simplement du fait qu’elles détestent être ignorées ou offensées, et tout comme la plupart des autres êtres vivants, elles réagissent en conséquence. Par contre, lorsqu’elles sont traitées avec l’amabilité et le respect qui leur sont dus, elles répondent de manière agréable.

La première chose à faire est de leur montrer que vous êtes intéressé(e) et que vous cherchez à les accueillir. Choisissez un endroit dans votre maison ou dans votre jardin qui leur sera réservé et faites en sort qu’il reste en permanence à l’état brut et naturel (ou tout du moins sombre et confortable et proche du cœur de votre maison ; traditionnellement, c’était la cheminée mais même si vous n’en avez pas, les esprits domestiques s’en accommoderont). Ensuite, procédez à une cérémonie de consécration, usant de formules simples telles que : « Salut à tous les esprits qui vivent près de cette demeure, venez, je vous accueille avec honneur et révérence ». Ainsi, une partie de ce Monde « déselfisé » se trouve de nouveau régénéré. Après avoir accompli ceci, laissez un bol d’avoine cuit dans du lait entier ou de la crème, et additionné de beurre et de miel et déclarez : « Venez esprits, et acceptez ce don qui vous est dû. Venez et apportez la puissance de votre joie en cet endroit ». Et ainsi, les esprits viendront.

Combien de temps vous laisserez l’offrande dehors et la fréquence des dons dépendent de vous. A la longue, vous constaterez avoir envie d’offrir d’autres choses ; et bien, faites-le donc. Les créatures surnaturelles agissent, tout comme les runes, au niveau où l’intuition puise sa source. Travailler avec les esprits vous aidera à les comprendre, et il en sera réciproquement de même pour eux. Il est cependant une chose à garder à l’esprit au sujet des offrandes : il ne faut jamais leur donner les restes du dîner ou d’autres mets sans importance, car ils verront la différence et ne s’en sentiront pas honorés ; toutes les offrandes doivent être aussi sincères et sacrées que l’acte d’offrir lui-même. Des esprits mécontents perturberont votre vie autant que des esprits satisfaits pourront la favoriser.

Ces êtres aiment participer de manière active à la vie domestique. Dans le passé, le peuple se tournait d’abord vers eux, vers les dieux ensuite (de même que vous demandez d’abord de l’aide à votre famille ou à vos voisins avant de contacter vos chefs spirituels). Demandez à vos esprits de garder votre maison, d’aider au bien-être de votre foyer et de surveiller toutes les choses ordinaires qu’une famille peut souhaiter : d’avoir un jardin luxuriant à aider à trouver des clés perdues. Les créatures surnaturelles prospèrent en participant à la vie humaine. Et, réciproquement, les Hommes se nourrissent de leur force.

Partie intégrante de nos traditions, les esprits de la Nature méritent le même respect et la même reconnaissance dus à nos dieux et à nos ancêtres, car ils sont aussi une part de notre totalité organique. Accueillez-les et maintenez cette relation avec eux ; la foi, la famille et les traditions de la Nation Sacrée d’Odin, ainsi que tout Midgard s’en trouveront grandis.

Tags:

Category: LORE ET RITUEL

Comments (0)

Trackback URL | Comments RSS Feed

There are no comments yet. Why not be the first to speak your mind.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.