Points à considérer

| November 24, 2014 | 0 Comments
Points à considérer
Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/11/d41933035/htdocs/francophonie/wp-content/plugins/q-and-a/inc/functions.php on line 252

Par Robert G AOR

1. Faites confiance au Wyrd

Il est peu étonnant que vous croyiez que le monde tourne autour de vous. Après tout, vous avez été au centre de toutes les expériences que vous n’avez jamais eues. Vous êtes la star de votre propre film. Vous avez écrit le script. Vous savez comment vous voulez qu’il se déroule. Vous savez même comment vous voulez qu’il se termine. Malheureusement, le Wyrd n’a pas réussi à donner votre script à quelqu’un d’autre.

Par conséquent, les gens ne sont pas conscients du rôle qu’ils sont censés y jouer. Puis, quand ils foutent en l’air leurs lignes, ou ne parviennent pas à tomber amoureux de vous, ou ne vous donnent pas une promotion, etc. — votre film est ruiné.

Lorsque vous ne laissez pas le Wyrd se dérouler et vivre dans le présent, vous êtes de plus en plus déconnecté de Midgard, de vos amis, et vous devez réécrire le script constamment.

Perdez votre script. Laissez quelqu’un d’autre être la vedette de temps en temps. Accueillez de nouveaux personnages. Embrassez les rebondissements. Vivez dans le présent, et faites confiance au Wyrd.

2. Vous avancez rapidement vers le Ragnarok

Personnellement, j’ai la mauvaise habitude de toujours voir le pire résultat possible et d’être agréablement surpris quand le résultat est légèrement mieux qu’un véritable désastre ou une peine de prison.

Mon esprit se bat inutilement contre des événements qui ne sont parfois même pas susceptibles d’arriver. Mon mal de gorge est un cancer. Mon permis de conduire perdu est tombé dans les mains d’un agent d’Al-Qaïda qui effacera mon compte d’épargne.

La négativité ne fait qu’engendrer plus de négativité. Elle est un contre-courant au bonheur. Elle vous emportera loin du rivage et si vous ne nagez pas loin de là, elle vous engloutira.

3. Vous attribuez des intentions

Votre ami ne répond jamais à vos messages. Un autre conducteur vous a coupé la route. Votre collègue est allé déjeuner sans vous. Tout le monde peut trouver régulièrement une raison d’être offensé. Alors qu’est-ce qui a fait que vous vous sentiez offensé? Vous avez attribué une mauvaise intention à ces actions inoffensives et sans conséquence. Vous l’avez pris comme un affront personnel, une claque dans le visage.

Les gens heureux ne font pas cela. Ils ne prennent pas les choses personnellement. Ils attribuent des intentions aux actions involontaires des autres.

4. Vous avez des attentes irréalistes et/ou non exprimées

Parmi leurs nombreuses lacunes, la dure réalité est que les gens de votre famille et les gens en général ne peuvent pas lire dans votre esprit ou anticiper vos caprices.

Votre petit ami a oublié l’anniversaire des six mois et demi de votre premier rendez-vous pour un film? Votre petite amie a-t-elle refusé d’appeler à une heure convenue? Votre ami a-t-il oublié de flatter votre tatouage tribal? Ahhhh, pauvre bébé. Qu’est-ce que vous attendez?

J’ai eu, disons-le, une enfance dangereuse. Alors, quand je suis arrivé à 18 ans, je me suis tout simplement assis perdu et confus pendant un an, à faire le minimum nécessaire pour me maintenir en vie. J’étais misérable. Pourquoi? Je n’avais jamais visualisé la vie au-delà de cette date arbitraire. Je n’ai jamais appris à faire face aux problèmes «adultes», car je ne m’attendais pas à avoir besoin de ces compétences. J’étais un type particulièrement stupide pour confondre mon présent avec une stagnation de la situation à laquelle je ne m’attendais pas franchement à survivre.

Des attentes irréalistes seront à l’origine de la plupart de vos malheurs dans la vie.

Rappelez-vous, les gens que vous connaissez font généralement du mieux qu’ils peuvent, mais ils sont tout simplement humains. Minimisez vos attentes irréalistes, maximisez votre joie.

5. Vous êtes en attente d’un «signe»

J’ai une amie qui ne prendra pas une décision sans recevoir un «signe». Je suppose qu’elle est en attente d’une annonce claironnée par les Runes ou les Dieux. Elle est constamment paralysée par une divinité qui est soit fortement obscurcie ou désespérément en retard. Soit elle n’écoute pas assez fort pour les entendre, soit elle se descend elle-même, considérant qu’ils ne la trouvent pas «digne», ou «qu’ils» ne se soucient pas d’elle.

Je ne vais pas renier que le destin ou une puissance supérieure joue un rôle réel, directement dans nos vies. Je dis simplement qu’il vaut mieux vivre le destin que d’être gouverné par lui. Nous sommes le plus souvent non pas nos paroles, mais nos actes.

6. Vous ne prenez pas de risques émotionnels/financiers/personnels

Deux mots: Vivez hardiment. Ayez confiance dans le Wyrd.

Chaque fois que vous vous voyez offrir un choix qui implique un plus grand risque, prenez-le. Vous allez perdre sur beaucoup d’entre eux, mais quand vous les ajoutez à la fin de votre vie, vous serez heureux de les avoir pris. À tout le moins, ne vous lamentez pas de choisir le chemin plus sûr quand vous avez eu l’honneur d’avoir le choix en la matière.

7. Vous comparez constamment votre vie à celle des autres

C’est un des meilleurs voiles de Loki. Un destructeur de gens…

Cette année, lors d’un festival de musique à San Francisco, une bande de roadies que je n’avais pas vu depuis très longtemps a envoyé une voiture pour moi afin qu’on se rencontre en coulisses. Je profitais du Rock et du Scotch. Nous avons passé un bon moment et les groupes étaient cool. Qu’est-ce que l’on pourrait vouloir de plus. Plus tard dans la soirée, je remarquai un défilé constant de personnes bien nanties disparaître dans une autre tente. Je jetai un œil et je vis une grande fête avec de belles filles dansant. Soudain, mon concert n’était plus aussi amusant qu’il avait été, car il ne semblait pas à la hauteur de la fête VIP d’à côté — une fête dont j’ignorais l’existence quelques instants avant.

Cela m’arrive fréquemment. Ces gens s’amusent plus. Mary a un plus grand bateau. Craig a tous les coups de chance. Ted a plus d’argent. John est plus beau.

Arrêtez!

Rappelez-vous toujours ce que disait Teddy Roosevelt: «La comparaison est un voleur de joie».

8. Vous laissez d’autres personnes vous voler

Si vous aviez un million de dollars en espèces sous votre matelas, vous le vérifierez régulièrement et prendriez des précautions pour vous assurer qu’il soit en sécurité. La seule possession que vous avez et qui est plus importante que l’argent est le temps. Mais vous ne faites rien pour le protéger. En fait, vous le donnez volontiers à des voleurs.

Des personnes égoïstes, des gens négatifs, des gens qui ne veulent pas se taire. Traitez votre temps comme des anneaux d’argent. Conservez-le et donnez-le seulement à ceux qui le méritent et le respectent.

Et passer aussi un de temps peu juste avec vous-même de temps en temps.

9. Vous ne pouvez pas/ne voulez pas lâcher

Ces points sont un peu plus difficiles n’est-ce pas mon ami? C’est parce que parfois vous devez travailler au bonheur. Certains obstacles sont trop difficiles à franchir simplement en ajustant votre point de vue ou en adoptant un état d’esprit positif.

Devez-vous vous caser avec quelqu’un? Avez-vous besoin de tourner le dos à une relation qui a échoué? Avez-vous besoin de vous réconcilier avec la mort d’un être cher?

La vie est pleine de pertes. Mais, en un sens, le vrai bonheur ne serait pas possible sans elles. Elle nous aide à apprécier et à savourer les choses qui comptent vraiment. Elle nous aide à grandir. Elle peut nous aider à aider les autres à grandir.

Tourner la page est une expression pour les gens qui n’ont jamais vraiment souffert. Une telle chose n’existe pas. Il faut juste essayer de «gérer» votre perte. Mettre les choses en perspective. Vous aurez toujours un certain regret et du doute au sujet de votre perte. Vous pouvez toujours vous critiquer après coup. Si seulement vous aviez dit cela, ou essayé.

Vous n’êtes pas seul. Trouvez quelqu’un qui comprend et parlez à cette personne. Tendez la main pour aider. Si tout le reste échoue, essayez le point 10 ci-dessous.

10. Vous ne donnez pas en retour

Une façon de traiter la perte est de vous immerger dans le bien. Soyez bénévoles. Impliquez-vous dans la vie.

Je me suis impliqué dans la Croix-Rouge pendant des années. Et même si je n’ai pas l’âme d’une «Donut Dollie», j’avais des capacités en informatique et en logistique d’infrastructure. Cela et avec de bonnes compétences en infrastructure de communication à travers les satellites, la radio et l’internet, ont fait que j’ai fait partie de l’équipe qui a fait passé la Croix-Rouge des porte-blocs à l’ère moderne.

Non, je n’aimais pas la «formation à la diversité», empiler des chaises après les réunions ou cent mille petites choses que je faisais.

Mais j’avais la satisfaction de savoir que certaines victimes quelque part disaient à ses proches: «Je suis OK, je suis vivant». Sur notre système, l’équipe était construite à cet effet.

Par beau temps ou mauvais temps, année après année, je dormais sur n’importe quelle surface, dans des conditions impossibles, faisant un travail impossible avec chaque fois de grands éclats de rire quand ils annonçaient «OK, nous allons changer de quartier général!» juste après que nous ayons rendu ce lieu fonctionnel. Je pouvais voir l’impact sur les personnes que nous avions, je voyais le «droit», le digne, le perdu. C’était vraiment bon de contribuer à des vies, même si elles ne le sauraient jamais.

Donner sans rien attendre en retour est une vertu.

Il n’y a même pas besoin d’être dans une grande structure. Dites un mot gentil. Encouragez quelqu’un. Rendez visite à quelqu’un qui est seul. Évadez-vous de votre autoabsorption.

Il y a ceux qui font et ceux qui parlent. Ceux qui font sont plus heureux. Ceux qui parlent et ceux qui prennent sont fréquemment misérables! Qu’êtes-vous donc?

Tags:

Category: FAMILLE ET SOCIETE, OR ET ODINISME

Comments (0)

Trackback URL | Comments RSS Feed

There are no comments yet. Why not be the first to speak your mind.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.